Je vous en avais parlé dans un récent article, pour préparer 2022, il faut penser à dresser le bilan de l’année 2021. Dans ce même article, je partageais aussi mes projets pour 2022, ainsi que quelques habitudes à prendre ou reprendre pour atteindre mes objectifs de l’année prochaine. Mais passons au bilan que j’évoquais.

La publication d’Ocre rouge

En juin, j’ai enfin publié Ocre rouge, le tome 1, chez Voy’el : Green Horn & Co. Ce fut une joie immense de tenir enfin ce roman entre mes mains. J’y travaillais depuis 2014, et il était fin prêt depuis 2017 ou 2018. Ce titre m’a appris la patience, je crois, mais mon éditrice et l’illustratrice de la couverture ont su lui offrir un écrin tel que je l’imaginais.

Deux grosses leçons dans mon bilan d’écriture pour 2021

Et puisque l’on parle leçons (et patience, donc), j’en tire deux de cette année 2021. La première tient du travail en profondeur, la seconde me vient directement du NaNoWriMo 2021.

Le travail en profondeur

Vous le savez sûrement, en mai, j’ai découvert le travail en profondeur (que je pratiquais déjà, sans le savoir, avant mon inscription sur les réseaux sociaux) grâce à Deep work. Je ne m’étendrai pas ici sur ce livre, puisque j’avais rédigé un retour à l’époque de ma lecture. (Avec mes astuces pour travailler en profondeur.)

Associé à l’application Freedom (qui bloque tout ou partie d’internet sur votre ordinateur ou votre smartphone, selon vos préférences), j’ai pu me remettre sérieusement à l’écriture, notamment avec mon roman de fantasy steampunk. (Dont vous pouvez suivre le fil d’écriture sur mon Twitter.)

Le NaNoWriMo 2021

Pendant ce NaNoWriMo 2021, j’ai justement pu avancer sur mon roman de fantasy steampunk. (+ 22000 mots environ.) NaNoWriMo qui s’est révélé riche d’enseignements (même si j’ai plus ou moins fini par abandonner) :

  • Pas de culpabilisation quand je prends du temps pour moi, car c’est aussi du temps pris pour le roman
  • On peut concilier flux créatif et travail en profondeur (cf. ma bulle créative sur le sujet)
  • Les objectifs, ce n’est peut-être plus pour moi.

Vers une nouvelle façon de travailler

Mon bilan d’écriture pour 2021 ne verra aucun roman fini, même si j’ai presque bouclé La Dernière pièce dans ma tête au fond. Ce bilan reste néanmoins très positif, car 2021 m’a réappris le travail en profondeur et le lâcher-prise. J’ai pris de nouvelles habitudes pour séparer le professionnel du privé, qu’il s’agisse de mon environnement de travail ou de l’usage de l’ordinateur. (Logiciel d’écriture et Disney +, par exemple.)

Grâce au travail en profondeur (encore lui), j’ai pu réduire un peu plus mon temps de travail sans pour autant réduire mon activité. La réorganisation de mes habitudes de travail (anciennes et nouvelles) me prend un peu de temps, mais je me sens moins fatiguée et plus efficace. (Ne reste qu’à boucler en 2022 tous les romans commencés en 2021 !)

Mon bilan d'écriture pour 2021 : leçons et aboutissements

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.