Aujourd’hui est le jour où mon compte Instagram disparaîtra définitivement de la plateforme. J’avais un mois pour le récupérer si je le souhaitais, ce que je n’ai pas fait, fidèle à mon idée d’accorder moins de temps aux réseaux sociaux. (Ou, en tout cas, différemment.) C’est aussi dans cette optique que j’ai décidé d’utiliser Twitter autrement, d’y interagir autrement et d’y poster autrement.

Il y a encore quelques mois, en partant du principe qu’il ne me fallait garder qu’un réseau social pour m’y investir pleinement et sereinement, j’aurais opté pour Instagram. Mais – et j’en avais parlé dans la Bulle créative #13 – Instagram ne m’apportait rien en termes de trafic sur le blog, et mes interactions y étaient de plus en plus espacées. Par ailleurs, je me reconnaissais de moins en moins dans ce réseau social et ses apparences. (Entendre par là le positivisme à tout prix ; même si je suis une fervente pratiquante du positivisme, je sais en reconnaître les limites.)

Je suis consciente que Twitter est tout le contraire d’Instagram en termes d’apparence. Les utilisateur·trice·s y postent sans filtre, sont obnubilé·e·s par la « cancel culture » et y font une quasi permanente crise d’identité. (Cf. tous ces comptes qui affichent fièrement un drapeau bleu-blanc-rouge dans leur nom d’utilisateur·rice ou leur bio – mais au moins, on les reconnaît vite.) J’avoue y chercher avant tout mon intérêt propre, celui de mes livres et celui du blog. (Parce que je n’écris pas tous ces articles pour rien, les statistiques parlent d’elles-mêmes.)

Bref, à partir d’aujourd’hui (et même déjà un peu avant), moins de réseaux sociaux et plus de mots. D’ailleurs, ça me fait penser que je vous parlerai de l’une de mes intentions majeures pour 2022 quant à l’écriture. Rendez-vous début janvier pour découvrir ça ! (Il faudra que je vous parle de mes autres intentions pour 2022 aussi, d’ailleurs.)

Moins de réseaux sociaux, plus de mots !

Aude Réco

Je suis autrice et créatrice de contenus sur internet. Je publie au sein de maisons d’édition comme en autoédition. (Petit caveau, Voy'el, Rocambole.)
Mon genre de prédilection est le fantastique. (Avec une préférence pour le gothique.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.