Dans cette série de courts articles, je vous ai parlé de priorités, d’objectifs, de routine de travail et de procrastination. Aujourd’hui, dernière habitude, et j’aborderai un effet à double tranchant.

  • Vous vous comparez aux autres.

Le rythme des autres (pendant le NaNoWriMo, par exemple) peut être le coup de pied aux fesses dont vous avez besoin, mais il peut aussi vous tirer vers le bas. Le rythme des autres est un moyen comme un autre de se motiver, de se prouver que l’on peut atteindre des objectifs similaires et s’engager dans un projet sur le long terme. Le rythme des autres est aussi (parfois) une source de frustration : si les autres y arrivent, pourquoi pas moi ? Et quand vous n’y arrivez vraiment pas, vous en venez à vous demander à quoi bon continuer à écrire. Je le répète donc : l’écriture créative n’est pas une course. Par ailleurs, chacun·e son rythme, et celui-ci variera selon les facteurs de la vie quotidienne, la fatigue, les préoccupations actuelles…

5 mauvaises habitudes qui empêchent d'écrire un roman (5/5)

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.