Écriture, procrastination et organisation

Écriture, procrastination et organisation

Écriture, procrastination et organisation

Cette semaine, nous avons travaillé, dans les vidéos, sur votre concentration par le biais d’un objectif simple à atteindre. Néanmoins, vous avez dû remarquer que nous basculions lentement vers la troisième et dernière étape de ce mois dédié à vos objectifs : l’organisation.

Écriture, procrastination et organisation

ÉCRITURE, PROCRASTINATION ET ORGANISATION

En vous demandant de découper votre objectif en trois ou quatre étapes intermédiaires, je voulais que vous réfléchissiez à votre organisation. Je voulais que vous soyiez capables de définir vos attentes de façon réaliste.

Maintenant que notre semaine destinée à atteindre l’objectif que vous vous étiez fixé est terminée, deux issues s’offrent à vous : avoir atteint votre objectif ou ne pas avoir atteint votre objectif.

QUE VOUS AYEZ ATTEINT OU NON VOTRE OBJECTIF…

Que vous ayez atteint ou non votre objectif, là n’est pas (encore) la question, car, pour l’instant, nous allons nous pencher sur votre organisation. (C’est-à-dire les moyens que vous avez mis en œuvre dans l’espoir d’atteindre votre objectif.)

Que vous ayez atteint ou non votre objectif, ce n’est pas grave. Relativisez ! Surtout, listez ce qui a pu vous empêcher d’atteindre votre objectif.

Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur l’organisation, mais comme les précédents articles l’ont montré, les causes peuvent être variées : procrastination, motivation et concentration.

Si vous avez atteint votre objectif, félicitations ! Vous n’avez plus qu’à recommencer. Une fois. Deux fois. Trois, quatre… Mille fois. C’est un perpétuel recommencement et une sempiternelle remise en question.

Si vous n’avez pas atteint votre objectif, félicitations aussi ! D’être arrivé·e là où vous êtes arrivé·e, de prendre conscience de ce qui coince dans l’accomplissement de votre objectif, de vouloir changer ça… La suite de cet article est surtout pour vous.

VERS UNE ORGANISATION PROPRE À CHAQUE AUTEUR·E

Les pistes que je vous ai données dans les vidéos de cette semaine ne sont pas des conseils ni des passages obligés. Seulement un ensemble d’automatismes lorsqu’il s’agit d’atteindre un objectif. Pour la plupart d’entre nous, il est logique de découper son objectif en étapes intermédiaires, le plus souvent trois ou quatre. Évidemment, chacun·e fait comme iel veut, et si vous avez besoin de morceler davantage, ne vous en privez pas !

Quand on écrit, il est important de ne pas essayer de transposer à la lettre une méthode qui fonctionne pour d’autres en se disant qu’elle fonctionnera de la même façon pour soi-même.

Ceci étant dit, nous allons faire un petit crocher par la motivation et la concentration, avant de nous pencher sur votre organisation.

LA MOTIVATION DANS L’ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE OBJECTIF

La motivation, nous l’avons vu, implique écriture et motivation, lesquelles se complètent. La seconde est celle qui se manifeste dès le début du processus créatif. D’elle découle l’envie d’écrire, se développe l’intérêt pour une histoire, pour ses personnages, pour son atmosphère…

Quand la motivation est au point mort, il faut la relancer. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais il existe des procédés qui peuvent aider. Cela aussi, nous l’avons vu. Néanmoins, ce n’est pas parce que l’on connaît « l’ennemi » que nous savons lutter contre lui.

AVANT DE COMMENCER…

Avant de commencer, il convient de vous assurer que vous disposez d’assez de motivation pour (espérer) atteindre votre objectif. Peu importe que vous ayez envie d’abandonner en route ou que vous doutiez, c’est normal ; il vous impérativement l’intégrer pour éviter les déceptions. (Car l’on sait tou·te·s que les déceptions mènent la vie dure à la motivation.)

QUELQUES QUESTIONS À VOUS POSER

Ici, je vous renverrai vers l’article de la semaine dernière, qui regroupe pistes de réflexion, outils et vidéos.

Si vous avez des demandes plus particulières, n’hésitez pas à m’en faire part via le formulaire de contact, tout en bas de cet article.

LA CONCENTRATION DANS L’ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE OBJECTIF

Votre motivation aura beau être à fond, si vous ne parvenez pas à vous concentrer, ça ne sert à rien. (Si ce n’est à nourrir de vains espoirs.)

L’accomplissement de votre objectif dépend de votre capacité à vous concentrer. Cette semaine, dans les vidéos, je vous ai laissé·e·s libres de vous concentrer comme bon vous semblait. Le résultat a pu être fructueux ou non, nous y reviendrons demain, avec la fiche d’exercices.

Si vous avez le niveau de concentration d’un chiot obnubilé par la distraction ou la couette, il vous faut changer cela. Je ne vous dis pas que vous devez apprendre à rester concentré·e toute une après-midi pour écrire, mais de tirer le meilleur de vos capacités.

Si vous fonctionnez mieux sur de courtes durées, privilégiez celles-ci. S’il vous faut un moyen de pression pour produire efficacement, mettez-vous la pression. (En ce cas, elle devient salutaire, puisque non basée sur le reproche, le doute, la comparaison avec les autres… Elle ne remet pas en question votre façon de procéder.)

L’ORGANISATION DANS L’ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE OBJECTIF

Vous avez dû le remarquer, dans le point précédent, nous avons, mine de rien, commencé à parler organisation. Parce que se concentrer est tout un art et que l’organisation peut aider à améliorer sa capacité à se concentrer !

Revenons-en à votre objectif de départ. Celui que vous n’avez pas atteint, mais qu’il vous plairait toujours autant de reléguer au rang des tâches accomplies.

AVANT DE COMMENCER…

Avant de réfléchir à une (meilleure) organisation pour atteindre votre objectif, il convient de vous poser quelques questions :

  • votre objectif n’était-il pas trop ambitieux ?
  • votre motivation était-elle suffisante ?
  • votre concentration était-elle suffisante ? Avez-vous été interrompu·e ? S’agissait-il d’urgences ou de prétextes ?
  • de manière générale, quelles ont été vos difficultés ?

À LA RECHERCHE DE VOTRE ORGANISATION

Il existe diverses méthodes pour structurer votre organisation.

Je commencerai par celle de l’auteure Cécile Duquenne : la « Méthode 3. 2. 1. »

Ensuite, si votre concentration a tendance à se barrer aux Maldives, je ne saurais que trop vous conseiller de la lâcher pendant une durée déterminée, plutôt que de forcer sur la bride. Donnez à votre dissipation tout ce qu’elle veut pendant x temps, puis passez aux choses sérieuses. Ou le contraire. Personnellement, je lui accorde une demi-journée à une journée chaque semaine pour pouvoir m’atteler sereinement aux priorités.

Beaucoup de trucs et astuces existent pour parfaire son organisation. Tout n’est que question de réglage minutieux, qu’il faut souvent du temps à coordonner. Selon ce que vous avez déjà expérimenté cette semaine pour atteindre votre objectif, vous devriez déjà avoir des bases qui ne demandent qu’à être exploitées et travaillées !

N’hésitez pas à regarder du côté de ma chaîne YouTube, si vous ne l’avez pas encore fait, de même que celle d’autres auteur·e·s.

Voir la chaîne “J’écris, donc je suis”.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post