Suite à la remarque très avisée d’une abonnée Twitter (laquelle soulignait mon manque d’interactions sur la plateforme, au profit du partage de mes contenus), j’ai poussé ma réflexion sur mon usage de Twitter.

Lire ou relire “Déployer de l’énergie sur les réseaux sociaux vs. déployer de l’énergie pour créer”

Le problème avec ce réseau social, c’est que c’est un tiers de gens qui posent des questions (combien de mots doit faire mon chapitre ?), un tiers de shitstorm et un tiers de tweets dont je me contrefous parce que quelqu’un que je suis y a répondu.

Après se pose la question « Est-ce que j’ai vraiment envie d’interagir ? » Parce que des interactions, c’est plus de distraction avec les notifications. Ce n’est pas ce que je cherche. (Du coup, je serais bien mal placée de reprocher aux autres de ne pas réagir à mes contenus.) C’est en ce sens que je me dis que, peut-être, entre son ambiance anxiogène, l’absence de créativité que je lui trouve et mon investissement moindre, Twitter n’est plus fait pour moi.

Petite réflexion en passant

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.