Corriger un vieux roman | Aude Réco

CORRIGER UN VIEUX ROMAN (PRESQUE DIX ANS !)

Corriger un vieux roman | Aude Réco

Corriger un vieux roman. Ici, je parle d’un roman écrit entre 2011 et 2014, 2011 pour la majeure partie. Presque dix ans me séparent de son écriture.

C’était mon premier NaNoWriMo, laissé inachevé au bout de 35000 mots, puis repris en 2014. Aujourd’hui, 60000 mots au compteur, une fin jamais écrite (elle nécessite au moins autant de mots) et une envie de corriger ça.

Il était temps.

CORRIGER UN VIEUX ROMAN (PRESQUE DIX ANS !)

Dans cet article, j’aborderai la question de l’organisation pour corriger un vieux roman, me réapproprier le texte, ses personnages et mes idées de l’époque. (Qui ont évolué, forcément.)

Corriger un vieux roman Pinterest | Aude Réco

Corriger un vieux roman vampirique

Titre : vous le connaîtrez bien assez tôt

Nombre de mots/signes espaces comprises : 60000 mots/360000 sec

Public : adulte

Résumé :

Des meurtres dans une petite ville de Russie, un homme qui en sait plus que les autres et une vieille maison hantée la disparition d’une femme…

Projet à suivre si vous aimez :

  • les récits en lien avec le passé
  • les vampires et les mythes qui s’y rattachent.

Vous n’y trouverez pas :

  • de happy end (pas pour tous les personnages, du moins)
  • de vampires avides de sexe
  • de romance.

Avant les corrections

J’ai mûrement réfléchi avant de me décider à corriger un vieux roman. Je me suis demandé :

  • si ça valait le coup de repartir huit ans en arrière, si le texte en vaut la peine
  • si j’étais capable de combiner mon ancienne écriture et la nouvelle
  • si je pouvais réellement apporter quelque chose à l’ancienne version.

Trois questions, trois réponses positives. À partir de là, j’ai relu le manuscrit (on n’y coupe pas !), l’ai annoté pour ce qui constitue un premier épisode de la nouvelle mouture (celle qui sera publiée), puis laissé dans un coin pour prendre le recul nécessaire.

Il y a mille et une choses à entreprendre

Là, encore, je n’y ai pas échappé : j’ai eu envie de tout faire, avec roman. Est-ce que je devais l’adoucir, arrondir certains angles pour le rendre plus « passe-partout » ou, au contraire, durcir certaines scènes parce que, après tout, il est question de vampires, et les miens ne fréquentent pas le lycée du coin ?

J’ai facilement trouvé un équilibre et me suis vite réapproprié les personnages. (Le ton, aussi, mais qu’est-ce que c’était plat !)

Pendant les corrections

Vidéos à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.