Semaine de vacances oblige – semaine chargée avec un weekend de mariage, Disneyland Paris, le chien malade pendant la nuit de notre retour et moi patraque ensuite –, je n’ai pas aligné deux mots depuis dix jours. Alors, ça n’aura pas été exactement de mon fait parce que je n’ai pensé qu’à me reposer après n’avoir pas dormi pendant trois jours, mais on dirait que mon cerveau commence à piger le principe du repos.

Bien sûr, j’ai eu quelques idées au cours de cette semaine. J’en ai griffonnée une pour le blog le matin de notre départ pour Disneyland. (On ne se refait pas.) J’ai deux titres de romans fantastiques qui font leur bonhomme de chemin dans ma tête. Peut-être qu’une nouvelle viendra s’ajouter à ma production 2021.

En attendant de pouvoir m’occuper de tout ça, j’ai deux romans à terminer d’ici la fin de l’année. (La Dernière pièce au fond de ma tête et Nous ne reverrons jamais l’été.) Et j’ai prévu de continuer à me reposer ce mois-ci, tout en gribouillant des machins pour Inktober. Le repos est essentiel durant le processus d’écriture d’un roman. (Durant le processus créatif tout court, d’ailleurs.)

Pour la première fois dans ma vie d’autrice, je n’ai pas l’impression de manquer de temps. Je pense avoir trouvé un compromis entre ma perception du temps, l’emploi que j’en fais, ma découverte du slow et mon apprentissage pour profiter de l’instant présent.


« Nous n’avons rien à nous que le temps. »

— Baltasar Graciàn y Morales, écrivain espagnol.

La plupart des gens considère le temps comme un ennemi parce qu’elle en a comme perdu le mode d’emploi. Notre société hyperactive – et très portée sur le jugement – ne nous apporte rien en termes d’usage de notre temps, notamment le temps personnel. Elle ne nous apprend pas à lâcher prise, mais, au contraire, à multiplier les activités et à enchaîner les tâches. Le temps libre ne doit pas exister. L’ennui ne doit pas exister.

Ennuyez-vous. Prenez le temps. Revoyez vos priorités.

Faites-vous plaisir.

Aude Réco

Je suis autrice et créatrice de contenus sur internet. Je publie au sein de maisons d’édition comme en autoédition. (Petit caveau, Voy'el, Rocambole.)
Mon genre de prédilection est le fantastique. (Avec une préférence pour le gothique.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.