Je ne l’ai pas précisé dans le titre, mais on parle bien d’une grenouille vivante, dans ce cas de figure. Rassurez-vous, cependant, car l’idée ne consiste pas vraiment à manger une grenouille vivante, plutôt à se débarrasser de la tâche la plus difficile ou la plus importante de la journée en premier.

Nous devons cette expression « Eat that frog » à Brian Tracy, dont j’ai déjà parlé dans ma chronique de son livre audio Pas d’excuses : le pouvoir de l’autodisciplineEat that frog ! est un autre de ses ouvrages, que je n’ai pas lu, mais dont je connais le principe fondamental : manger la grenouille en premier, donc.

Pour la petite anecdote, Brian Tracy a lui-même tiré le titre de son livre de Mark Twain, lequel déclarait :

« Si ton boulot, c’est de manger une grenouille, il vaut mieux que ce soit la première chose que tu fasses chaque matin. Si ton boulot, c’est d’en manger deux, il vaut mieux commencer par la plus grosse. »

Mark Twain

Commencer la journée par la tâche la plus difficile ou la plus importante. Se focaliser dessus. Ne pas se chauffer avec deux ou trois tâches gentilles, mais bien s’atteler au plus difficile ou au plus important dès que l’on s’installe pour travailler.

Si vous ne deviez retenir qu’une tâche à accomplir aujourd’hui, laquelle serait-ce ? On en revient à la notion de priorités, dont je parlais avec mes 5 habitudes qui empêchent d’écrire un roman (ou de le finir) et avec l’importance de savoir prioriser quand on veut écrire un roman.

Cette technique de la grenouille est très intéressante, puisqu’elle s’intéresse à deux éléments très importants dans la discipline : la procrastination et la gestion de son temps. En effet, la procrastination n’est pas de la simple flemme. Elle est la conséquence d’un problème que l’on se refuse (consciemment ou non) à résoudre. (J’en parle en long, en large et en travers dans mon guide d’écriture Comprendre la procrastination.) Par ailleurs, on a tendance à croire que procrastination et mauvaise gestion du temps sont étroitement liées, alors que pas forcément. Le problème à l’origine de la procrastination n’a pas toujours à voir avec une mauvaise gestion de son temps, même s’il faut lui en consacrer sérieusement pour le régler.

Au chapitre des causes de la procrastination, nous pouvons citer : le manque de motivation, le manque de concentration ou la difficulté à se concentrer, l’absence d’organisation ou une organisation qui ne correspond pas (ou plus) à l’auteur·rice, une mauvaise gestion du temps, un manque, voire une absence, de l’estime de soi (légitimité, syndrome de l’imposteur), la peur de l’échec.

Comprendre la procrastination pour atteindre ses objectifs – Aude Réco
Manger la grenouille en premier

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.