Aujourd’hui, comme promis la semaine dernière, je te propose des mesures concrètes pour débloquer un roman quand tes blocages sont liés à une mauvaise préparation dudit roman. (On reste dans le thème.)

Bienvenue dans la communauté d’auto-coaching ! Parce que tu es la personne qui te connaît le mieux, je te propose, chaque mois, un thème sur lequel je reviens un peu chaque semaine, accompagnée de ressources inédites et exclusives : articles, fiches, podcast…

Les personnages pour débloquer un roman

Astuces pour débloquer un roman

Je l’écrivais la semaine dernière, pour débloquer un roman quand le blocage est lié à l’émancipation des personnages, c’est qu’il y a un problème avec ces personnages.

Lire aussi “Les blocages d’écriture liés à une mauvaise préparation du roman

À mon sens, un personnage bien préparé est un personnage qui ne s’émancipera pas, car tu lui as prévu des actes et des réactions en totale symbiose avec lui-même. Ces actes et réactions seront donc d’une logique implacable au vu de qui il est et sa façon de penser, de considérer les choses, d’analyser la situation. Il me paraît donc risqué de le laisser agir ou réagir différemment de ce qui serait dans sa logique propre parce qu’il en a décidé ainsi.

Mais s’il t’arrivait ce genre de bricole (parce qu’on commet tou·te·s des erreurs, c’est même comme ça qu’on apprend à écrire), j’aimerais que tu puisses passer rapidement à autre chose. À ce titre, je t’ai préparé une fiche de questions auxquelles je te conseille de répondre avant de te lancer dans l’écriture de ton roman. (Mieux vaut trop d’informations et avoir une vision précise des personnages que pas assez et une vision trop large pouvant mener à des incohérences.) Tu peux l’intégrer à la préparation de ton (futur) roman.

Enjeux et intrigue

La semaine dernière, j’ai aussi parlé des enjeux et de l’intrigue. Plus précisément – souviens-toi –, je t’ai exposé ma vision d’une mauvaise intrigue. Je t’en rappelle les points pour que tu n’aies pas à les rechercher dans l’article concerné :

  • Elle ne présentera ni le contexte, ni les personnages, ni leurs buts de façons assez claire et rapide
  • Elle traîne, de manière générale, voire fait du remplissage
  • Je la caractérise par des scènes inutiles, des personnages fades, sans réel intérêt pour l’intrigue et/ou une dynamique qui laisse à désirer.

Pour les personnages et leurs buts, tu as maintenant ce qu’il faut pour débloquer un roman en cas de besoin, alors, passons à l’intrigue. Ou, plutôt, aux intrigues.

L’intrigue principale fait des siennes

Une intrigue principale qui fait des siennes peut causer des ravages dans ton roman. (Avant de poursuivre, je nomme « intrigue principale » ce que l’on appelle communément l’intrigue parce que je tiens à la différencier des intrigues secondaires, que je traiterai juste après.)

L’intrigue est cet élément super important qui va puiser dans le contexte de ton roman, dans les personnages et dans leurs buts pour exister. C’est elle qui tient le roman, alors, si elle commence à te casser les pieds, ce n’est pas franchement un bon signe. Bien sûr, tu peux tâtonner à un moment ou un autre. Tu peux douter, chercher à accroître ou diminuer tel effet, telle annonce. Mais moi, là, je te parle de problèmes liés à la structure de ton intrigue. (C’est là que tu peux soit boucler ton roman avec tes incohérences et voir plus tard pour une réécriture partielle, soit repartir sur de bonnes bases avec un synopsis de travail en béton armé et tout réécrire depuis le début.)

Évidemment, je ne vais pas te laisser comme ça, à te démerder avec deux choix aussi importants. Je t’ai, une fois de plus, préparé une fiche. te permettra de créer les bonnes bases dont je te parlais au-dessus.

Si tu as des questions, des doutes, n’hésite pas à me contacter pour qu’on en discute. Je serais ravie de t’aider à débloquer ton roman.

Le cas des intrigues secondaires

Les intrigues secondaires servent, influencent ou détournent l’intrigue principale. Elles sont essentielles au bon développement de cette intrigue principale, donc, si l’une d’entre elles ne fonctionne pas, c’est toute la structure qui trinque. Me concernant, je note deux éléments indispensables à une bonne intrigue secondaire :

  • Elle enrichit l’intrigue principale, la complique, crée des conflits, apporte des nuances, amène à des choix
  • Elle forme un tout cohérent et parfaitement intégré à l’intrigue principale. (On parle d’une histoire dans l’histoire, sans que la seconde fasse de l’ombre à la première.)

Pour la fiche d’exercice qui suit, je pars sur les deux éléments que je viens de te citer. Elle te donnera les étapes à suivre pour construire une bonne intrigue secondaire.

Des astuces pour débloquer un roman, mais pas que

Cette semaine encore, tu auras remarqué l’absence de la boîte à outils. Pour plus de praticité, j’ai préféré l’intégrer à l’article, qui constitue ainsi une grosse fiche d’exercices pour débloquer un roman. Tu auras aussi remarqué que je mise beaucoup sur l’anticipation, plutôt que le déblocage à proprement dit. (Ce doit être mon côté architecte.)

Si la construction d’une intrigue efficace et d’intrigues secondaires t’intéresse, je ne peux que t’orienter vers ma formation dédiée. Ici, j’ai effleuré le sujet, autant parce qu’il y a beaucoup à dire que parce que ce n’était pas toujours le sujet.

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.