2022 est là (je ne vous apprends rien), et si, comme moi, vous avez passé 2021 en mode yolo, ce qui suit vous fournira les bases pour une année 2022 plus constructive.

Astuces 1 et 2 : les objectifs, c’est bien, mais il existe des alternatives

J’ai tendance à ne jurer que par les objectifs. (Même si c’est moins vrai aujourd’hui, grâce au NaNoWriMo 2021.) C’est d’ailleurs parce que je pense moins en termes d’objectifs depuis plusieurs semaines que j’ai réalisé l’importance de leurs alternatives. J’en ai parlé plus en détail dans une Bulle créative – que je vous invite à découvrir – sur l’écriture quotidienne et le flux créatif.

Même si vous ne vous fixez pas d’objectifs pour début 2022, rien ne vous empêche de réussir dans ce que vous entreprenez :

  • Définissez votre objectif à atteindre (à l’écrit, c’est plus engageant)
  • Fixez-vous une date butoir
  • Découpez votre objectif en sous-objectifs
  • Définissez ce qui sera à acquérir (connaissances ou matériel) pour atteindre votre objectif
  • Classez vos sous-objectifs par ordre de priorité
  • Mettez-vous immédiatement au travail. (Le moment idéal pour commencer n’existe pas, et l’excuse du manque de temps ne tient pas la route deux secondes.)

Astuces 3 et 4 : le temps

« J’ai pas le temps » est une espèce de fourre-tout pour se justifier de ne pas accomplir une tâche. (Ou de ne pas l’avoir accomplie.)

Le temps n’est pas votre ennemi

Si vous n’avez pas le temps d’écrire, demandez-vous comment vous pourriez y remédier et ce que vous devez absolument faire avant d’écrire (j’insiste sur le « absolument ») : job alimentaire, conduire les enfants à l’école, promener le chien, préparer à manger, ranger la maison ou l’appartement…

Demandez-vous ensuite ce que vous pourriez ne plus faire : scroller indéfiniment sur les réseaux sociaux, commenter chaque jolie photo que vous voyez passer sur Instagram, regarder le journal télévisé, alors que ça vous déprime…

Enfin, voyez combien de temps vous pourriez récupérer en supprimant ces pseudo activités et profitez-en pour vous aménager un calendrier d’écriture. (Sans le surcharger et en vous accordant des pauses.) C’est d’ailleurs là qu’intervient le travail en profondeur.

Le travail en profondeur est la clé !

Sur ce point, je ne suis pas près de changer d’avis ! Le travail en profondeur présente trop d’avantages pour être mis de côté :

  • Une parfaite adaptabilité (où vous voulez, quand vous voulez, pendant le temps qui vous convient)
  • Des tâches effectuées en moins de temps que les autres (plus de concentration permet de travailler plus vite et aussi bien)
  • De réels résultats, lesquels renouvellent la motivation.

Vous pouvez toujours lire mon retour sur Deep work, le livre qui m’a fait prendre conscience, cette année, de l’importance du travail en profondeur. (Que je pratiquais avant de m’inscrire sur divers réseaux sociaux.)

Pour aller plus loin

Vous pouvez aussi télécharger mon livret pour une rentrée d’auteurice qui cartonne. (Adaptable à n’importe quel moment de l’année.) Vous y trouverez une façon de fixer vos objectifs différente de celle présentée ici et encore plus d’astuces !)

Je rappelle que cet article a été proposé en avant-première aux abonné·e·s à la newsletter. N’hésitez pas à les y rejoindre !

.
Bien commencer son année pour écrire un roman en 4 astuces

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.