Comme promis sur Twitter, voici mon organisation complète pour jongler entre l’écriture de mes romans, la gestion de mes réseaux sociaux, du blog, et la promotion de mes ouvrages.

Mon organisation pour les réseaux sociaux

Je commence par les réseaux sociaux parce que ça me prend du temps (un temps nécessaire, bien sûr) et que c’est par là que je commence. (J’explique pourquoi plus bas dans l’article.) 

Le Bullet Journal

Vous en entendez sans doute parler depuis des années. On en fait des articles, des vidéos, des posts Instagram… Pour cette étape, je pourrais aussi bien me contenter d’un bloc-note ou d’une vieille feuille volante, mais j’ai un Bullet Journal, alors, je l’utilise.

L’idée est de constituer la liste des sujets que j’aimerais aborder. Je raye à mesure que paraissent des articles, podcasts ou vidéos. Je la complète au besoin. (Oui, c’est une liste destinée à exister dans le temps.)

Cette étape m’est essentielle pour me libérer du temps de cerveau disponible pour écrire. (Si je garde toutes ces idées dans la tête, je vais juste y penser et ne pas réussir à me focaliser sur l’écriture.)

Notion

Notion est une application de bureau, que vous pouvez synchroniser avec ton smartphone. (Et votre tablette aussi, je suppose, mais comme je n’en ai pas…) Il existe une version payante, mais la gratuite me suffit amplement : mode sombre (essentiel, surtout en cas de migraine), nombreux templates, zéro distraction.

J’utilise Notion pour dispatcher les éléments de la liste précédemment citée dans les catégories suivantes : blog, chaîne YouTube, podcast, Instagram, Twitter. (Sachant que je me sers de Pinterest comme d’un moteur de recherche ; c’est d’ailleurs lui qui m’amène la majorité du trafic de blogounet.)

J’en profite pour indiquer les jours et heures de publication. (Et le type de publi pour Instagram : post photo, reel, vidéo igtv ou live.) Ça me permet de pouvoir faire mes annonces en avance et de m’organiser en amont. (Pour ne pas faire toutes les annonces en même temps.)

Comme je préfère m’étaler sur la durée (pour anticiper), j’emploie différents templates selon ce dont j’ai besoin :

  • Une feuille de route pour le blog (c’est le nom du modèle) : il s’agit d’une vue en « Pas commencé », « En cours » et « Terminé », que j’ai modifié en mois ; j’y ajoute une page (là encore, c’est le terme employé) pour chaque jour de publication
  • Pareil pour Instagram, à la différence que j’intègre la photo ou le visuel qui correspond à chaque post (ainsi que la catégorie « Post photo », « Reel », « Vidéo igtv » ou « Live »
  • Un calendrier pour Twitter et Pinterest : j’ajoute une page pour chaque publication ou épingle, avec l’heure de programmation.

Mes outils sur les réseaux sociaux (et le présent blog)

Je me dis que cette partie pourrait vous intéresser, d’autant que j’utilise des outils exclusivement gratuits :

  • Instagram : j’utilise Creator Studio, qui est un outil Meta permettant de programmer posts et vidéos igtv
  • Twitter : j’utilise TweetDeck, qui me permet de gérer ce que je veux voir apparaître sur mon interface (qui n’est donc pas celle de Twitter) ; j’ai conservé les notifications, la messagerie, mon profil et les tweets programmés ; j’ai viré le fil d’actu et les tendances
  • Site internet et blogounet : j’utilise simplement WordPress depuis des années (avec une solution clé en main de chez Ionos, anciennement 1and1) ; pour la boutique en ligne, il s’agit de WooCommerce, très simple d’utilisation et facile à mettre en place
  • YouTube : je programme mes vidéos sur leur interface et j’y fais mes live depuis leur appli sur smartphone
  • Pinterest : il dispose d’un espace de programmation des épingles, mais pas au-delà de deux semaines, donc, j’utilise la formule gratuite de Planoly (qui accorde 30 épingles mensuelles gratuites, et ça m’est largement suffisant parce qu’une épingle peut être épinglée plusieurs fois, dans plusieurs tableaux et à plusieurs heures ; les possibilités sont presque infinies)
  • CTRL + S : pour le podcast, j’utilise Podcastics, payant, mais leur période d’essai est gratuite et sans obligation d’entrer un numéro de carte bancaire.

Évidemment, si je vous parle de tout ceci, c’est pour la partie technique de la promotion. (Ou plan marketing, ou stratégie commerciale.)

Stratégie commerciale

C’est la partie la moins drôle. (Même si, quand on se débrouille, on peut en faire quelque chose de créatif, comme avec la vidéo ou les reels.)

Néanmoins, savoir où je vais (parce qu’en général, je sais avant l’écriture si j’enverrai le roman à une maison d’édition ou si je l’autoéditerai) me permet, là encore, de me libérer de l’espace de cerveau disponible pour écrire. Surtout, ça me permet de regrouper mes tâches, une technique (appelée « batching ») dont je ne pourrais, aujourd’hui, plus me passer.

Par ailleurs, la stratégie commerciale est, comme son nom l’indique, une stratégie ; c’est-à-dire qu’il est nécessaire de savoir précisément ce que l’on prévoit de partager, quand et où. (Tous les réseaux sociaux ne répondant pas aux mêmes critères, mieux vaut préparer des contenus différents.)

Maintenant, je peux écrire !

Avec le cerveau bien vide, bien libéré du reste (c’est-à-dire des actions à mener pour mettre des croquettes dans la gamelle du chien), je peux me consacrer à l’écriture. Mais ceci est une autre histoire, et je vous la raconterai probablement dans le courant du mois de septembre.

Je précise que les abonné·e·s à la newsletter ont pu découvrir cet article en avant-première. Si vous souhaitez, vous aussi, recevoir de tels contenus avant les autres ET profiter de – 10 % sur la boutique en ligne, rejoignez-nous !

Écriture, réseaux, promo : mon organisation complète

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.