À la fin de l’année dernière, j’ai acquis un nouveau Bullet Journal. Une version Disney pré-remplie qui me facilite la tâche et me permet de moins reporter au lendemain qu’avec un BuJo pensé à la semaine.

Mon Bullet Journal au quotidien

Nouveau mois, nouvelle année, nouveau Bullet Journal !

Nouveau Bullet Journal

Pour 2019, j’ai choisi de m’organiser à la journée, plutôt qu’à la semaine. Question de productivité et de procrastination à éradiquer.

DES OBJECTIFS AU MOIS ET À LA SEMAINE

Outre mes trois objectifs annuels (réduire mon temps de réseaux sociaux (l’employer autrement) / moins me disperser / envoyer des romans aux maisons d’édition), j’ai décidé de me fixer trois objectifs mensuels, ainsi que trois autres hebdomadaires.

(Si tu l’as loupée, je te laisse ma vidéo sur mes objectifs pour 2019.)

MON BULLET JOURNAL ET MES OBJECTIFS MENSUELS

Sur ces trois objectifs, il y en aura toujours un classé dans chaque catégorie :

  • préparation d’un roman/recueil ;
  • écriture ;
  • corrections.

Ces trois phases n’impliqueront jamais le même texte. Premièrement, car mes romans sont de plus en plus longs. (Entre 80 et 90000 mots au premier jet.) Deuxièmement, car je ne suis pas un robot. Troisièmement, car c’est une mauvaise idée d’enchaîner les corrections après l’écriture. (Rapport au recul nécessaire pour reconsidérer son texte.)

Chaque fin de mois précédent, je choisirai donc trois objectifs, avant de les classer selon leur priorité.

TOUT CE QUI N’EST PAS PRIORITAIRE

L’écriture étant mon activité principale, le blog et la chaîne ne sont pas prioritaires. Les appels à textes non plus parce que je m’épanouis vraiment à travers les romans, la création d’univers et la lente évolution vers le mot « Fin ».

Par ailleurs, je réserve plutôt mes nouvelles à mes tipeur·se·s.

Tipeee

La préparation, l’écriture et les corrections de mes romans, elles, sont prioritaires. Déjà, parce que j’ai toujours plein d’idées qui me viennent pour des romans. Ensuite, parce que le processus est long. Par ailleurs, j’ai tendance à imaginer des intrigues de plus en plus complexes, alors niveau prépa – et même si on ne peut pas tout anticiper –, ça a intérêt à être du béton armé.

Rendez-vous lundi pour un article sur l’anticipation et l’improvisation en écriture.

MON BULLET JOURNAL ET TOUT CE QUI EST PRIORITAIRE CHAQUE MOIS

C’est en faisant le point par rapport à décembre et au dernier trimestre 2018 que j’ai pu déterminer mes objectifs pour janvier :

  • écrire la suite semi-indépendante de La Belle au Lys ;
  • préparer le tome 2 de mon diptyque-qui-n’en-est-plus-un ;
  • corriger le tome 1 de mon diptyque-qui-n’en-est-plus-un.
Bullet Journal
Exemple de pages à remplir soi-même.

Évidemment, je ne ferai pas tout ce mois-ci, mais je compte organiser mon trio d’objectifs de février selon ce que j’aurai réussi à faire en janvier. (À ce rythme, je pense pouvoir rayer la puce du milieu et me consacrer à la préparation d’un autre roman.)

MON BULLET JOURNAL ET MES OBJECTIFS HEBDOMADAIRES

Prévoir mon planning à la journée, plutôt qu’à la semaine, ne m’empêche pas de me fixer trois objectifs hebdomadaires.

Mon but est simple : recouper ces objectifs hebdomadaires avec mes objectifs mensuels.

PLANNING HEBDOMADAIRE ET PRIORITÉS

À la semaine, j’aurais la fâcheuse tendance à dire que tout est prioritaire.

Si, au mois, le blog et la chaîne ne sont pas prioritaires, à la semaine, en revanche, j’intègre toujours l’écriture d’un article ou d’une vidéo, un tournage/montage et un ajout de sous-titres dès que j’ai un peu de temps.

Bullet Journal

Comme il s’agit d’activités qui ne me rapportent pas d’argent, il me paraît logique de ne pas leur donner la priorité. J’ai néanmoins besoin de m’y atteler pour ne pas me laisser envahir par l’écriture. (Gérer le flux important d’idées est très fatigant.) Par ailleurs, ces médias m’aident à mieux cerner mon écriture et l’écriture en général.

Par contre, « dès que j’ai un peu de temps » s’est transformé en « plus souvent et de manière plus organisée », car j’ai vraiment beaucoup, beaucoup d’idées pour le blog et la chaîne. Donc, sans en faire une priorité, j’ai envie de moins courir après le temps pour proposer les contenus que j’aime, des contenus plus poussés, avec plus de recherches derrière, notamment.

MON BULLET JOURNAL ET TOUT CE QUI EST PRIORITAIRE CHAQUE SEMAINE

Comme je l’écrivais plus haut, côté planning hebdomadaire, j’ai l’impression que tout devient prioritaire. Il faut encore que je m’adapte à ce fonctionnement de « ne plus penser à la semaine ».

Au bout de deux semaines d’usage de mon nouveau Bullet Journal, j’apprécie néanmoins d’avoir réduit ce que j’appelle mes horaires de procrastination. (Le début d’après-midi passait souvent dans une perte de temps considérable, digestion oblige.) Maintenant, avec le principe des tâches à rayer chaque jour, je m’efforce de n’en laisser aucune sur le carreau. (Ou le moins possible ; s’il y a des imprévus, je ne peux pas simplement les ignorer, mais normalement, j’ai aussi aménagé du temps pour eux. À voir quand j’expérimenterai ça.)

 

Vous savez maintenant tout de mon organisation pour cette année. (Si elle fonctionne ! Mais jusqu’à présent, elle remplit le contrat.)

À ce jour, j’ai avancé dans mes objectifs prioritaires tout en ayant préparé et planifié mes articles et vidéos de février.

Si, vous aussi, vous souhaitez vous (re)lancer dans le Bullet Journal, mais n’avez pas trop le temps de vous y consacrer, je vous propose des pages pré-remplies sur mon uTip. (Et si vous ne jurez que par PayPal, contactez-moi, on peut s’arranger.)

Mon Bullet Journal au quotidien
Étiqueté avec :        

2 avis sur « Mon Bullet Journal au quotidien »

  • février 19, 2019 à 10 h 05 min
    Permalien

    Bonjour,

    Je suis tombée sur ton blog par le biais de ton compte IG. Je suis également auteur à mes heures perdues et j’ai toujours voulu mettre en place un système d’organisation comme le tien. J’ai eu de nombreuses tentatives de BUJO mais je me suis souvent perdue car je voulais que mes pages ressemblent trop à ce qu’on peut trouver sur internet et aussi, je pense, que j’idéalisais trop mon outil donc j’ai abandonné.

    Néanmoins, à lire ton blog, je me dis que je pourrais m’y remettre et mieux organiser toute ma vie d’auteur (en combinant avec ma vie professionnelle & personnelle). Enfin bref, tout cela pour te dire que je te remercie d’écrire des articles car je vais pouvoir te découvrir mais aussi m’en aider pour mieux m’organiser 🙂

    A la prochaine,

    Répondre
    • avril 9, 2019 à 20 h 07 min
      Permalien

      Bonsoir !
      Il existe plein de façon de s’organiser : les gens ont tendance à trop en faire avec le BuJo et le Miracle Morning. Ça fonctionne sur moi parce que je prends plaisir à réaliser mon BuJo (et que j’en ai choisi un pré-rempli pour cette année) et que je suis déjà du matin, alors, j’en parle.
      Un retour à la To-Do List (papier ou numérique) aide, quelquefois. (Connais-tu l’application Trello ? Elle est aussi accessible sur ordi.)
      Bon courage dans ta quête de l’organisation ultime, tu y arriveras, à condition de prendre le temps qu’il te faut !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram