Après l’illusion d’être multitâche, le problème de la satisfaction sur le court terme et la distraction, il est temps d’aborder une question qui a tendance à me fâcher, en mode « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

  • Ne pas prendre de pauses est un mauvais plan.

Je parle, ici, de pauses au sens large du terme : dans la journée, dans la semaine, entre deux romans… Vous pouvez tout à fait enchaîner trois semaines d’écriture à fond les ballons et vous poser quelques jours, ensuite, pour récupérer. Vous pouvez aussi travailler un peu chaque jour, puis vous reposer et remettre ça le lendemain. Enfin, vous pouvez également écrire de façon non quotidienne, juste régulière, toujours en vous aménageant des temps de pause entre-deux.

J’avais abordé le sujet des pauses dans une vidéo plus complète, que je vous laisse visionner.

On se retrouve la semaine prochaine pour la dernière partie de cette série !

5 mauvaises habitudes quand on écrit un roman #4

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.