La semaine dernière, je t’ai parlé d’encadrer ton écriture pour entretenir ta motivation. Cet entretien passe, notamment, par le fait de dresser un bilan réaliste, et tu as sans doute réalisé que l’encadrement de ton écriture passe essentiellement par toi-même. Pour cette raison, aujourd’hui, j’aimerais revenir en détail sur l’auteur·rice à la base de toute œuvre.

Être et faire sont deux actions bien différentes, mais étroitement liées. Je te propose, aujourd’hui, de travailler sur ton « être » pour réussir à « faire », à affirmer tes intentions et à lancer le processus qui te permettra de les concrétiser.

Le programme Deviens ton propre coach ! est un programme d’auto-coaching. Parce que tu es la personne qui te connaît le mieux, je te propose, chaque mois, un thème sur lequel je reviens un peu chaque semaine, accompagnée de ressources inédites et exclusives : articles, fiches, podcast… Tu trouveras, au bas de cet article, l’exercice de la semaine. À toi de choisir si tu me le rends ou non.

S’encadrer soi avant d’encadrer son écriture

Être et faire : de soi à l'écriture

Être et faire forment un tout cohérent, mais parfois caduque.

L’ « être » s’inscrit souvent dans la théorie. On a les idées, on a le cheminement, mais on n’arrive pas à lancer le processus qui permettra d’atteindre un objectif.

Le « faire », lui, représente plutôt la pratique. Il englobe les actions mises en place pour atteindre un objectif.

De l’impact de l’auteur·rice sur son écriture

L’ « être », selon qu’il soit motivé, fatigué, habité par le doute, etc., impactera le « faire ». Il déclenchera, reportera ou annulera les actions qui te permettront d’atteindre ton objectif. Si tu es ici, j’imagine que tu souhaites atteindre cet objectif ; je vais donc te donner mes astuces pour qu’être et faire cohabitent au mieux et servent ton écriture.

Comment impacter positivement son état d’esprit pour écrire

Pour qu’être et faire cohabitent au mieux, il n’y a pas trente-six solutions, tu dois impacter positivement ton état d’esprit pour écrire. En bref, tu dois te conditionner pour que l’acte d’écriture devienne une habitude agréable, dans laquelle tu souhaites t’investir.

Cette semaine, dans ta boîte à outils

Pour t’aider à travailler et à développer ton écriture par le biais de toi-même, de l’énergie que tu insuffles à cette activité, je t’ai préparé une fiche de travail. Évidemment, je te remets la fiche de travail pour que tu puisses la récupérer si ce n’est pas déjà fait.

La fiche de travail est très rapide à remplir, et, selon tes réponses, tu pourras accéder, en un clic, à des ressources pour t’aider à remédier à ton problème. Ces ressources ne sont pas miraculeuses, et il te faudra mettre du tien, mais elles constituent une bonne base.

Te sens-tu prêt·e à être et faire ?

Te sens-tu prêt·e à être et faire ? À évaluer ou réévaluer ton niveau de motivation par rapport à ce que toi, tu lui apportes ? À prendre conscience de ta valeur ajoutée dans le processus créatif ? À investir en toi ? Ça tombe bien, car c’est le sujet de la semaine prochaine ! Je t’y parlerai d’état d’esprit et d’investissement. D’ici là, n’hésite pas à me contacter si tu as des questions ou si tu souhaites un retour sur ta fiche de travail.

Aude Réco

Je suis autrice et créatrice de contenus sur internet. Je publie au sein de maisons d’édition comme en autoédition. (Petit caveau, Voy'el, Rocambole.)
Mon genre de prédilection est le fantastique. (Avec une préférence pour le gothique.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.