En avril, j’ai aligné 23192 mots, soit moitié moins qu’en avril 2018.

J’avais prévu 30000 mots sur mon Camp NaNoWriMo, et, le 22, plus envie. Des idées plein la tête, comme toujours, mais besoin de passer à autre chose quelque temps, de me tourner vers d’autres activités, plus reposantes.

Bilan écriture du mois d'avril 2019

BILAN D’ÉCRITURE DU MOIS D’AVRIL 2019

Mon premier constat a été que je n’ai pas pris de vacances depuis Noël. Ça commence à faire long. Le fait est que j’ai du mal à me mettre en mode « vacances ». (Ou, même, en mode « weekend ». Mes vendredis soirs en deviennent interminables.) Dorénavant, je m’imposerai donc un quota de jours de repos, que je prendrai au(x) moment(s) où j’en ressentirai le besoin.

Pour autant, je n’ai pas chômé en avril, y compris en-dehors du Camp NaNoWriMo. Je me suis juste déconnectée de l’écriture en tant que telle et consacrée à d’autres médiums d’expression, notamment dans mon journal d’autrice.

LES MOTS EN AVRIL

Avril a été un véritable fiasco en matière de priorités à tenir, conséquence du manque de repos.

Il est même carrément inutile de les rappeler ici, puisque je ne m’y suis absolument pas tenue. (Il faudrait néanmoins que j’accélère le rythme pour la suite semi-indépendante de La Belle au lys.)

J’ai néanmoins continué mon roman en autoédition pour cet automne. (Et, accessoirement, créé une cagnotte pour financer tout ou partie de la couverture, par Aemarielle.)

OÙ J’EN DIS UN PEU PLUS SANS TROP EN DÉVOILER

Encore une fois, rien ne vaut un extrait…

En quittant la chambre d’Eldon, la question qu’il m’avait posée tournait dans ma tête. Impossible de me la sortir de là. Impossible de faire comme si elle n’existait pas. « Ça t’arrangerait, n’est-ce pas ? » De ne pas avoir à gérer une bande de ploucs poilus incapables de respecter mon autorité ? Oh, que oui ! De ne pas avoir à me gérer, moi, face à une bande de ploucs que j’étais incapable de soumettre à mon autorité ? Oh, que oui, bis repetita !
J’avais fait des pieds et des mains pour accéder au rang tant convoité de chef de meute. J’avais provoqué Ismat et lui avais collé une raclée dont il me reparlait à l’occasion, quand on se croisait inopinément, comme aujourd’hui. C’était comme évoquer le bon vieux temps, mais ce temps-là me paraissait poussiéreux tellement mon nouveau poste me rongeait. Eldon avait tout pigé, et sa capacité à me comprendre m’inquiétait un chouïa. Un chouïa seulement parce que le reste me travaillait bien davantage. Il me fallait maintenant gérer un louveteau en pleine croissance et le protéger non seulement de lui-même, mais d’éventuels chasseurs de créatures surnaturelles. Les prochaines semaines seraient du bonheur en barres.

Extrait de l’épisode 1 sur 6 d’Appartiens-moi.

Normalement, le premier épisode devrait être bientôt disponible en service-presse. Ouvrez l’œil, les intéressé·e·s !

LE BLOG EN AVRIL

Pour des raisons d’articles super longs à écrire, je n’en ai postés que trois en avril, au lieu des quatre prévus. J’en ai cependant profité pour mettre en place un système d’articles disponibles en avant-première, via la plateforme uTip. (Une pub de quelques secondes visionnée en échange du lien.)

Je réfléchis toujours à une refonte de la newsletter, mais partiellement, car mon accompagnement pour atteindre ses objectifs a repris le 3 mai, et, même si tout est déjà prêt, il me faut, justement, accompagner les inscrit·e·s et répondre à leurs questions.

LA CHAÎNE EN AVRIL

À l’heure où j’écris ces mots, la chaîne vient d’atteindre les 100 abonné·e·s ; je pense que ma régularité n’y est pas étrangère.

En effet, j’ai publié une vidéo par semaine, au minimum, même si je n’ai pas continué mon vlog sur le Camp NaNoWriMo, arrêt anticipé oblige. (Je suis désolée pour celleux que ça intéressait.)

J’ai décidé, sur les derniers jours d’avril, de varier mon contenu en abordant la créativité de manière générale. J’ai beaucoup d’idées, tant pour lutter contre le syndrome de l’imposteur que pour se motiver à écrire. Je pense présenter ces vidéos sous forme d’ateliers, comme je l’ai fait avec ma dernière vidéo en date.

Je te propose qu’on (re)lance ta #créativité. Accorde-toi une heure pour créer ce qu’il te passe par la tête, en rapport avec qui tu es, tes attachements et tes valeurs.

L’idée, ici, est de vous proposer de vous accorder une heure pour laisser libre cours à votre créativité, autour d’une question à la fois simple et complexe : qui suis-je ? Un point qu’il est essentiel de définir selon ce qu’on veut exprimer à travers ses créations, quelles qu’elles soient.

 

En mai, le programme d’écriture ne promet pas de miracle, mais le cœur y est, ne serait-ce que pour un roman en cours de réécriture partielle avant envoi chez un éditeur.

J’espère profiter de deux semaines de vacances pour lire et m’organiser pour ma sortie mensuelle.

Et chez vous, ce mois d’avril ? Votre Camp NaNoWriMo ?

Bilan écriture du mois d’avril 2019
Étiqueté avec :                
Avatar

Aude Réco

Aude Réco, 30 ans, blogueuse, YouTubeuse, auteure fêlée à ses heures et accro au café. Je propose des ateliers d'écriture et des coachings en ligne. Officie dans le milieu de la SFFF. Aime le papier parce qu’on peut jouer avec.

Un avis sur « Bilan écriture du mois d’avril 2019 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.