La semaine dernière, je vous expliquais brièvement que l’épisode précédent servirait de grosse introduction à celui d’aujourd’hui. J’avais parlé de bon mindset pour écrire en vous donnant quelques pistes à suivre, basées sur ma « trinité de la mort » : la motivation, la concentration et l’organisation. Mais, là, vous allez peut-être me dire que vous ne voyez pas le rapport entre le mindset et le fait d’apprendre de soi pour encadrer son écriture. Mais si, mais si, j’y viens ! Parce que, ça n’a l’air de rien, comme ça, mais développer un bon mental, c’est une première étape pour encadrer son écriture.

Créactivité, l’émission des auteur·rice·s qui se posent des questions. Imaginée pour les créateur·rice·s, elle s’intéresse plus à l’humain et moins à la technique.

Encadrer son écriture, ça veut dire quoi ?

Apprendre de soi pour encadrer son écriture

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous vous demandez peut-être ce que signifie « encadrer son écriture ». Eh bien, ça tient en un mot : discipline. En vrac :

  • Écrire porte fermée (pour reprendre le conseil de Stephen King) et, ainsi, signifier aux autres que vous travaillez
  • Vous organiser de façon claire, avec des objectifs simples, réalistes et raisonnables
  • Vous aménager des créneaux d’écriture avec des pauses
  • Travailler sur votre concentration
  • Apprendre à vous en tenir à ce que vous avez prévu…

Être et faire

Pour encadrer son écriture, il faut bien comprendre ceci : vous êtes vous et vous avez une façon de fonctionner. Peut-être que vous n’avez pas encore trouvé laquelle, et c’est pourquoi vous écoutez ce podcast. Peut-être que vous avez eu besoin de changer parce que vous avez évolué, et c’est normal.
Il n’existe pas de profil type en écriture. Ce n’est pas parce que vous procédez ainsi ou ainsi que ça définit qui vous êtes. Et vice-versa. Vous pouvez être un·e couche-tard et préférer écrire au saut du lit. De même, vous pouvez avoir besoin d’habitudes, de rituels avant de lancer votre session d’écriture. Ou pas. Ou peut-être que ça dépend des jours, de votre moral, de vos émotions. (Vous comprenez mieux pourquoi, dans l’épisode de la semaine dernière, je vous conseillais d’écrire sur vos émotions ?)

Comment encadrer son écriture ?

Trouvez-vous un objectif qui vous permettra de vous valoriser, vous, non pas votre œuvre. Faites ce qui vous plaît, testez des trucs, des combinaisons, des techniques, remettez-vous-en un peu plus à vous-même et un peu moins aux autres. Bref, ne vous limitez pas à votre vision des autres ; la plupart du temps, iels racontent ce qui est « instagrammable ». Créez votre cocon d’écriture, fixez vos objectifs sur un pan de mur et lancez-vous! Qu’est-ce que vous risquez… à part la satisfaction d’avoir essayé ? Parce que, oui, l’échec n’existe pas. Les problèmes non plus : il n’y a que des défis !

Si encadrer son écriture est un sujet qui vous intéresse, penchez-vous donc sur l’épisode :

Avatar

Aude Réco

30 ans, autrice, blogueuse, YouTubeuse.
J'aide les auteur·rice·s à dépasser leurs craintes grâce à mes contenus.
Astuces d'écriture et organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.