Il y a deux semaines, je vous livrais ma première anecdote sur l’écriture d’Ocre rouge, ainsi qu’une brève réflexion sur l’écriture d’un roman steampunk. La semaine dernière, c’était au tour de la deuxième anecdote, accompagnée, elle, d’une réflexion sur l’écriture d’une trilogie. Aujourd’hui, troisième anecdote, plus courte que les précédentes.

  • Troisième anecdote : le nom de Phileas Doc est un clin d’œil à Phileas Fogg.

Phileas Fogg n’est ni plus ni moins que l’un des personnages principaux du Tour du monde en quatre-vingts jours, écrit par l’un des précurseurs du steampunk : Jules Verne. La sonorité est quasiment la même, et je m’amusais, seule dans mon bureau, de ce clin d’œil à l’un de mes romans favoris.

Pour découvrir le roman, ça se passe sur le site de Voy’el, Amazon, Cultura, le Furet du Nord, la librairie Critic, Kobo, Fnac

Anecdotes d'écriture sur Ocre rouge (3/4)

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.