Je vous l’avais promis en vidéo, mais, comme j’ai arrêté ma chaîne YouTube, voici la première de mes anecdotes d’écriture sur Ocre rouge.

  • Première anecdote : l’idée de ce roman m’est venue en écoutant Roundtable Rival de Lindsey Stirling.

À ce propos, je dois remercier Cécile Duquenne de m’avoir fait découvrir cette artiste de talent.

Roundtable Rival est un clip très steampunk et très western, dans lequel s’opposent deux groupes par le biais de la musique. C’est son ambiance qui m’a donné envie d’écrire mon premier texte steampunk, et ça a donné Ocre rouge.

Écrire du steampunk, c’est avant tout jouer sur l’esthétique. Ça va au-delà des rouages et du cuivre, au-delà du « J’ajoute un aéronef ici et un train à vapeur là ». C’est une ambiance brumeuse. (Sablonneuse dans le cas d’Ocre rouge.) Il y a cette idée de révolution industrielle. (Ici, la technologie qui fait de ce roman un roman de science-fiction, mais sans aller jusqu’au cyberpunk. J’en suis même très loin.) C’est une approche d’une société antérieure – ou qui le rappelle (moi, j’ai choisi un cadre propre au western) – avec des interrogations contemporaines. (La place des Frontaliers, par exemple, pour Ocre rouge.)

Pour découvrir le roman, ça se passe sur le site de Voy’el, Amazon, Cultura, le Furet du Nord, la librairie Critic, Kobo, Fnac

Anecdotes d'écriture sur Ocre rouge (1/4)

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.