Début d’année oblige, je reviens sur mon bilan d’écriture 2020 avec : des romans finis, du contrat d’édition et beaucoup, beaucoup de réflexions liées à l’écriture, mais, aussi, à mes contenus, à mon temps disponible et à celui que je suis prête à investir dans ces contenus.

Un bilan d’écriture 2020 positif, mais…

Bilan d'écriture : 2020

Mon bilan d’écriture 2020 est très positif, si je prends en compte les deux romans que j’y ai écrits et les nombreux autres commencés. (À finir cette année, bien sûr.) Il y a eu le roman détente (fantastique) qui m’a permis de vraiment renouer avec l’écriture, telle que je la pratiquais avant… Avant de me lancer sérieusement dans la création de contenus, notamment sur YouTube et Instagram.

En novembre, j’ai participé au NaNoWriMo en mode NaNoWriMo-de-la-tranquillité : 25000 mots au compteur, mais là n’est pas ma réussite. Je suis enfin parvenue à replacer l’écriture (mon activité principale, donc) au centre de mes préoccupations. J’ai pu écrire chaque matin, après le Bullet Journal, et avancer grandement dans mon roman détente. Ce qui m’a poussée à m’interroger sur mon rapport à mes propres contenus.

Mon rapport à mes propres contenus

J’adore créer des contenus, qu’il s’agisse de vidéos, d’articles, de workbooks… Mais ce n’est pas mon activité principale. Moi, je suis autrice, je le répète. Je me le répète. Ce bilan d’écriture 2020 m’a fait prendre conscience que, pendant plusieurs mois, j’ai privilégié la création de contenus au détriment de l’écriture, alors que c’est l’écriture qui me permet de créer des contenus. (Ceux-ci sont basés sur l’écriture.)

Découvrir le workbook Écrire une scène immersive : 86 pages d’exercices, trois modules et des astuces.

Je ne peux pas être partout

Je ne peux pas être partout, tout le temps et pour tout le monde. Au-delà du minimalisme numérique que j’instaure, peu à peu, dans mon quotidien, je réfléchis à la manière de réduire utilement ma charge de travail tout en arrêtant de vous assommer de contenus. (Trop de contenu tue le contenu.) J’ai donc un peu plus réfléchi à ce que je souhaite supprimer en 2021, mais sous un prisme différent : le temps que j’ai à ma disposition et celui que je suis prête à investir dans la création de contenus.

Clairement, c’est la chaîne YouTube qui va trinquer. Elle me prend un temps fou, notamment sur les sous-titres. Attention, il est normal que je sous-titre chacune de mes vidéos pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Cependant, c’est beaucoup, beaucoup de boulot pour des résultats ridicules. Les vues sont ridicules. Le nombre de retours est ridicule. Mon investissement, lui, est énorme. Par ailleurs, la chaîne ne m’apporte ni lecteur·rice·s ni client·e·s. Je sais bien que l’on ne peut pas toujours penser à l’utilité d’une activité, mais, ici, je parle d’activité professionnelle ; je la mesure donc en degré d’utilité. Et la chaîne ne m’est pas utile.

Je dois me résoudre à certains choix, mais, comme j’aime vraiment créer des vidéos, je sortirai un vlog ou une vidéo Bullet Journal de temps en temps. Et puis je n’abandonne pas IGTV. Dès janvier, je reprendrai le rythme d’une vidéo par semaine.

Fixer des priorités

Mon bilan d’écriture 2020 a été très simple et très rapide à dresser, en fait, puisque je savais précisément sur quoi je souhaitais mettre l’accent : l’écriture et les Bulles créatives. (Mon entreprise.) Les contenus payants sont top prioritaires (à un moment, il faut rester lucide : j’ai besoin de manger), ainsi qu’Instagram et Pinterest. Pour le reste, si je ne peux pas, pour une raison ou une autre, publier tel ou tel contenu, alors, je ne forcerai plus.

Pour une année plus sereine

Sans trop vous en dévoiler, je peux vous dire que 2021 va continuer sur la lancée de 2020. J’ai prévu deux formations, de nouveaux workbooks et j’ai un super projet dans lequel vous me suivrez, je l’espère. Je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant, mais sachez que j’ai super hâte de vous en reparler.

D’ici là, je vous reposte les contenus, les jours et les liens pour que vous puissiez suivre uniquement ce qui vous intéresse :

Aude Réco

Aude Réco

Autrice, formatrice en écriture de fiction et créatrice de contenus.
J'aide les auteur·rice·s à écrire un roman grâce à mes astuces d'écriture, d'organisation et de bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.