J’espère que vous profitez de ce long weekend ! De mon côté, j’en profite pour avancer plusieurs petites choses pour la newsletter, mais je vous avouerai que c’est surtout la promotion du Tisseur d’ombres qui m’occupe.

D’ailleurs, Le Booketin (un compte Instagram de lecture) a plus qu’adoré Le Tisseur d’ombres et n’a pas manqué de le faire savoir dans son article.

Si je ne l’avais pas encore lu avant sa parution, je savais qu’elle avait adoré parce qu’elle me l’avait dit, mais ça fait toujours quelque chose, une chronique si enthousiaste. (Et si complète !)

Le Tisseur d’ombres, un titre intrigant, qui amène directement vers de la fantasy sans trop en dévoiler. C’est ensuite un métier que l’on apprendra à découvrir, un métier ou plutôt un don, on le saura à la fin. Le Tisseur d’ombres, c’est en fin de compte quelques mots au cœur d’une intrigue formidable, envoûtante et pleine d’émotions.

Le Booketin

Si vous aussi, vous voulez découvrir cet univers où l’on soigne l’ombre des gens plutôt que leur corps ; si vous voulez découvrir pourquoi tous ces secrets planent autour de Gaël ; si vous voulez entreprendre ce voyage entre la peur et le besoin de découvrir la vérité, je tvous invite à lire le résumé du Tisseur d’ombres.

Vous le trouveras sur la page de précommande de ma boutique en ligne, ainsi que celle d’Amazon. (Oui, c’est nouveau. Je me suis dit que ça vous intéresserait sûrement.)

On adore, on a hâte même de lire leurs aventures, bercés par la peur, la lutte ou le sang. Je me suis laissée embarquer volontiers par leur cavale à travers la cité, jusqu’aux portes des barbares ou même sur une île paradisiaque qui se révéla être un enfer.

Le Booketin

Je tiens à remercier toutes les personnes qui contribuent, de près ou de loin, à la visibilité du Tisseur d’ombres. Merci à celles qui l’ont précommandé, sur ma boutique en ligne ou sur Amazon.

Pour celles qui attendent la sortie afin de se le procurer, je rappelle qu’elle est fixée au 15 septembre 2022. Encore un peu de patience.

Aude Réco

Je suis autrice dans les genres de l’imaginaire et la romance à destination des adultes et des jeunes adultes.

Mes fictions ont un but divertissant, tout en abordant des thématiques qui me sont chères, sans forcément verser dans la morale : passé, identité, famille, différence, vie après la vie. (Parce je préfère voir la mort comme une étape non définitive.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.