Si je dresse mon bilan d’écriture pour mars 2021, il n’en ressort pas que du mauvais. Pourtant, fin mars, j’écrivais sur mon Instagram qu’avril ne pourrait qu’être mille fois mieux. Aujourd’hui, avec le recul, je m’aperçois que c’est en partie vrai et en partie faux.

Ce bilan, je le rédige sous le signe du renouveau. Après les montagnes russes émotionnelles que j’ai traversées à la mi-mois, ce ne peut être que le renouveau. (Et ça coïncide avec les projets que je souhaite lancer ou relancer.)

Ce bilan me rappelle aussi l’importance de revenir, chaque mois, sur le bon comme le mauvais, sur les avancées, le rythme et les émotions qui ont ponctué tout ça.

Un mois de mars court (parce que vacances)

Mon bilan d'écriture pour mars 2021

Mars a été. Ni bon ni mauvais. Il a juste été. Il s’est déroulé, il a passé, et, si dans l’ensemble, je préférerais l’oublier, il existe bel et bien. Il a été un mois de renouveau, même au début, quand rien n’augurait ce qui allait se passer. Deux semaines de vacances, deux vlogs tournés dans la foulée (vous pouvez retrouver le premier sur ma chaîne, l’autre arrivera fin avril), quelques lectures et pas moins de quatre séries visionnées.

De son côté, le bilan d’écriture pour mars 2021 a été pareil au mois entier : ni bon ni mauvais. J’ai avancé dans mon roman détente du moment, mis de côté mes corrections et travaillé un peu sur mon synopsis de travail pour ma future série. En revanche, j’ai pas mal réfléchi à ce que je voulais pour la suite.

Beaucoup de projets avec ce bilan d’écriture pour mars 2021

J’ai pas mal réfléchi, donc. À mes projets futurs, à ce que j’écrirai quand j’aurai terminé ce qui est en cours, à l’autoédition, à la chaîne, aux réseaux sociaux. J’ai lâché Facebook, à ce propos. Le profil, la page, le groupe. Tout. J’ai réalisé que mon profil ne m’apportait rien et que je n’apportais rien aux autres. Ce n’était, là-bas, que pur autocentrisme, une forme de satisfaction personnelle qui grandissait ou diminuait au fil des likes. Je n’y trouvais plus les réflexions, les discussions d’avant, alors, j’ai laissé ce profil à l’abandon, et le reste dans la foulée.

De l’écriture de fiction

L’absence de Facebook m’aura permis de dégager du temps pour l’écriture, malgré ma situation personnelle. Mon initiative – née d’un défi de quarante-huit heures sans réseaux sociaux pendant mes vacances (oui, je vous raconterai) –, a un peu sauvé mon bilan d’écriture pour mars 2021. J’ai pu amorcer de nouveaux projets. (Puisque je n’avais pas la tête à produire du contenu pour le podcast, la chaîne…) J’ai repris tranquillement la photo. (Parce que, mine de rien, mes loisirs influencent énormément mon écriture.) J’ai lu, et de ces lectures ont germé de nouvelles idées de romans, mais, aussi, de nouvelles. (Oh !)

De l’écriture pour la chaîne

J’ai commencé à écrire pour un nouveau format sur la chaîne. Ça commencera à sortir en mai, le temps que je monte et que je sous-titre les premières vidéos pour avoir un peu d’avance. J’ai plusieurs autres idées qui vont et viennent, mais rien qui entre dans mon bilan d’écriture pour mars 2021.

Vers un mois de transition

Je le sais d’avance, avril sera un mois de transition. Je ne sortirai rien de neuf, ni publication, ni formation, ni workbook. Mais je travaillerai d’arrache-pied sur deux projets, dont l’un pour la newsletter. (L’idéal serait que ce soit disponible début mai.) À l’heure où j’écris ces lignes, mon Bullet Journal est fin prêt.

Moi aussi, je suis prête. À nous deux, avril.

Aude Réco

Aude Réco

Autrice, formatrice en écriture de fiction et créatrice de contenus.
J'aide les auteur·rice·s à écrire un roman grâce à mes astuces d'écriture, d'organisation et de bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.