Réseaux sociaux : pour une organisation au top

 

S’organiser sur les réseaux sociaux, pas une mince affaire ? Devant jongler entre ce blog, un article mensuel pour We need more safe sex in books et mes publications sur Wattpad, en plus de l’écriture, j’ai eu besoin de m’écarter un peu (beaucoup) des réseaux sociaux. Pour des raisons plus personnelles, aussi.

Les réseaux sociaux sont chronophages et pas toujours bienveillants à notre égard. De certains comportements que l’on y rencontre découlent certains autres. Il suffit de voir la manière avec laquelle nous traitons les informations, nous commentons sans parfois prendre le recul nécessaire… S’attarder sur les réseaux sociaux revient à ne pas s’épargner face aux pensées, à un positivisme excessif et j’en passe, mais un auteur en a besoin pour promouvoir son travail. (Oui, les écrivains travaillent, ça vous en bouche un coin ?)

À la fois pour me “protéger” des réseaux sociaux, de leur impact néfaste sur ma vie privée, de ma considération de certaines choses et pour réduire drastiquement le temps que j’y passe, j’ai opté pour un outil très efficace : Hootsuite.

Découvrir Hootsuite.

 

HOOTSUITE : SES RÉSEAUX SOCIAUX EN UN CLIN D’ŒIL

Parce que j’ai besoin de garder un œil sur mes réseaux sociaux sans pour autant m’y attarder, j’ai sélectionné Hootsuite. Avant, j’utilisais Clocktweets, mais comme son nom l’indiquait, il ne fonctionnait qu’avec Twitter. Pour les intéressé(e)s, sachez que ça s’appelle désormais Swello et que vous pouvez programmer sur Facebook. Notez aussi qu’une petite lettre apparaît à côté de votre post selon l’heure de programmation, sa longueur, la présence d’un lien et/ou émoticône… Elle est destinée à améliorer votre post et change de couleur selon sa valorisation.

POURQUOI HOOTSUITE ?

Bon, et pourquoi Hootsuite, d’abord, puisque je disposais d’un compte gratuit sur Clocktweets et de la programmation sur ma page Facebook ? Simplement parce que je n’ai pas l’utilité de rester 107 ans sur les réseaux sociaux. Ils me bouffent une quantité incommensurable de temps, et si j’en avais à revendre, croyez-moi, je préférerais encore le refourguer à prix d’or plutôt que d’en bénéficier moi-même. Par ailleurs, Clocktweets ne proposait que 40 tweets programmables par mois avec la formule gratuite, et loin de moi l’idée de jeter l’argent par les fenêtres.

Deuxième raison : Hootsuite propose de voir rapidement tous les réseaux sociaux auxquels on l’aura associé. Twitter et Facebook pour ma part.

Hootsuite pour gérer ses réseaux sociaux

C’est ce que j’apprécie le plus avec Hootsuite : ne plus avoir à aller systématiquement sur les réseaux sociaux pour y programmer/publier du contenu. Parce qu’ouvrir Facebook revient parfois à franchir la porte des Enfers. Pour peu que l’on tombe sur une conversation intéressante, horripilante ou peu importe l’adjectif en -ante, on y passerait des heures.

Pour finir, Hootsuite me permet de ne pas jongler entre Facebook et Twitter pour programmer. Une seule interface, via le PC ou Cortex et le tour est joué.

LE PETIT PLUS POUR GÉRER MES PROGRAMMATIONS : TRELLO

J’ai très récemment découvert Trello, à la fois application et disponible en ligne. L’appli bénéficie d’un accès hors-ligne, ce qui est, selon moi, un minimum.

Vous aimez les to-do lists ? Vous les aimerez encore plus avec Trello ! Vous pourrez les y classer, créer des checklists, des étiquettes colorées, mettre vos tableaux en favoris…

Trello m’a convaincue, car il me permet de préparer les publications que je devrai forcément poster à un moment ou à un autre : partage des articles de blog, chapitres sur Wattpad, du petit conseil de la semaine, ainsi que les heures. (En fonction du jour, mieux vaut ne pas poster toujours au même moment, mais ceci est une autre histoire.) Bref, grâce à Trello, j’anticipe et réduis ainsi mon passage sur les réseaux sociaux.

Trello pour gérer mes programmations

Trello pour gérer mes programmations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMENT JE FONCTIONNE ?

Je publie sur le blog chaque lundi, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente. Mes articles sont, le plus souvent, préparés à l’avance parce que c’est comme ça, j’aime anticiper. Le jour même, je partage l’article, avant de recommencer dix jours après. Une à deux fois par mois, je partage l’article ayant fait le moins de vues le mois précédent, et ainsi de suite. Je ne partage pas mes articles plus souvent pour ne pas encombrer ma page/mon Twitter, alors que j’ai d’autres publications à prévoir.

Je fonctionne de la même manière pour mon article mensuel sur We need more safe sex in books. Plus ou moins. Pareil pour les vidéos.

Côté Wattpad, je publie un (bout de) chapitre tous les cinq jours pour rester dans les classements, algorithme wattpadien, tout ça. Du coup, tous les cinq jours, rebelote sur les réseaux sociaux.

J’ai classé mes listes en trois catégories : “À faire”, “En cours” et “Terminé”. Ce qui me permet de voir très rapidement où j’en suis.

 

Et vous, plutôt mordu(e)s de réseaux sociaux ou raisonnables ? Comment gérez-vous vos publications ? Ici, vous l’aurez compris, on tente de s’en éloigner au fil de la journée, même si ça ne fonctionne pas toujours. Dans l’ensemble, après deux mois à fonctionner de la sorte, je commence à voir des changements dans ma vie quotidienne.

Réseaux sociaux : pour une organisation toujours au top
Étiqueté avec :    
Avatar

Aude Réco

Aude Réco, 30 ans, blogueuse, YouTubeuse, auteure fêlée à ses heures et accro au café. Je propose des ateliers d'écriture et des coachings en ligne. Officie dans le milieu de la SFFF. Aime le papier parce qu’on peut jouer avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.